FaranECO
La fabrication du pain à domicile est une composante culturelle forte du Maroc. Traditionnellement en milieu rural, le bois est le combustible majoritairement utilisé aggravant ainsi la déforestation et la désertification de certaines zones déjà sensibles. De plus, la collecte du bois est un travail pénible nécessitant du temps et un effort physique (tâche souvent confiée aux femmes). Au-delà de ce constat, les fumées dégagées causent chaque année de nombreux problèmes de santé aux populations.
L’intérêt de ce programme est d’appuyer les constructeurs locaux dans la fabrication des fours à haute performance énergétique labéliser FaranECO, et les accompagner dans la mise en place d’une stratégie de commercialisation viable et pérenne, afin de participer tous ensemble à la structuration de la filière des fours à gaz au Maroc.
 
Qu’est-ce que le label FaranECO ?
Le label FaranECO est la garantie qu’il s’agit d’un four sécurisé, économe en gaz et de bonne qualité, un four labélisé FaranECO nous offre :


 
Logo déposé à l'OMPIC
Etiquette apposée sur les fours
Logo FaranECO
Etiquette FaranECO
 
Objectifs du projet
Atelier FaranECO
Atelier FaranECOAtelier FaranECOAtelier FaranECO
 
 
 
Ils se sont engagés :
Trois fabricants de fours à gaz au Maroc, se sont inscrits au projet FaranECO et s’engagent à développer une filière de fours écologiques pour :
  • participer à la préservation de cette énergie fossile épuisable (le gaz) .
  • pour offrir à l’utilisateur marocain un produit de bonne qualité.
Logo AFIFI
logo DISPREL
Logo DREAM GAZ
 
Témoignages:
 
Témoignage
BENAYOUB Abdelhakim,
Gérant de Disprel Electroménager
« 80% des fours à gaz sur le marché ne répondent à aucune réglementation, ni sécuritaire, ni écologique. »
 
Témoignage
DIOURI Abderrahman,
Directeur Délégué
Etablissement Afifi Frères :
« Nous nous sommes engagés dans ce projet car, en 2016, il est temps d’aller de l’avant ! Cela m’ennuie quand on discute avec des consommateurs d’entendre que les fours fabriqués au Maroc ne sont pas fiables, dangereux et qu’on préfère les fours italiens ou allemands. Je veux prouver, que nous marocains, nous sommes capables d’atteindre les mêmes standards internationaux qui sont utilisés en Europe ou aux Etats Unis, et nous y arriverons. »